Israël – Tel Aviv Gay Pride 2013

Published: 22/06/2013 | Documented: June 2013
Categories: Israel, Middle East

Tel Aviv/Jaffa

Tel Aviv est une ville jeune, née à la fin du XIXe siècle. L’actuelle capitale israélienne est alors fondée par de petites communautés juives désireuses de s’éloigner de la ville portuaire de Jaffa, à majorité musulmane et chrétienne, ou arrivant d’Europe.

Tel Aviv commence donc dans le vieux port de Jaffa, aujourd’hui avalé par la capitale israélienne. Insalubre voici quelques décennies, Jaffa a bénéficié d’une profonde réhabilitation qui en fait désormais un lieu privilégié de villégiature. Son port, désormais second par rapport à celui de Tel Aviv, est croquignolet et romantique à souhait.

Jaffa comporte également un fameux quartier de brocante, occupé à rafistoler et à revendre l’invendable comme l’incontournable. Au chaland de définir ses goûts et ses moyens, car tout s’y trouve.

Vieille d’un gros siècle, Tel Aviv reste résolument jeune dans sa population et son style de vie. En dépit de sa très sérieuse fonction de l’Etat d’Israël, Tel Aviv ne se prend pas trop au sérieux. Elle cultive un  esprit bourgeois bohème, voire alternatif, conjugué avec un hédonisme prononcé et un sens affûté des affaires.

Grands hôtels mis à part, les infrastructures des quartiers bordant la Méditerranée sont modestes, sinon franchement délabrées. La vie y est onéreuse selon les standards régionaux, ce qui n’empêche pas les innombrables restaurants, bars et cafés d’afficher complet. Beaucoup de jeunes cultivent leur apparence par le sport et plus encore la mode, et exhibent volontiers leur plastique flatteuse.

Gay Pride 2013

Tel Aviv est aussi notoire pour son ouverture d’esprit – y compris vis-à-vis des communautés homosexuelles. Depuis une quinzaine d’année s’y tient annuellement une Gay Pride. Voici quelques éléments du millésime 2013.

L’événement débute pour moi par une rencontre fortuite avec un photographe, dont l’âge vénérable parait junior par rapport à celui de son matériel photographique. Stupéfait à la vue de mon Leica M9 digital, il me présente toute une batterie d’antiquités de fabrication allemande. Et de préciser fièrement que les deux appareils déployés sur le trottoir pour immortaliser le début de la Gay Pride sont tous deux centenaires. Une situation que leurs sérieux concepteurs germaniques n’avaient certainement pas imaginée au début du XXe siècle.

La Gay Pride de Tel Aviv 2013 est ouverte et bon enfant, comprenant en fait bien plus d’adolescents d’humeur festive que d’homosexuels affichés. Au départ de la parade, je dénombre environ trois fois plus de photographes et dix fois plus de policiers que de gays. L’un d’eux arbore fièrement sur son T-Shirt: ‘Gay by birth; fabulous by choice’. Me voilà averti.

Le long de la parade, les rues se remplissent de badauds et de jeunes en goguette, alors que pleuvent de grands bidons d’eau déversés des balcons surplombant le cortège. Quelques love mobiles, trop peu en fait, donnent un tour plus franchement gay et musclé à l’événement.

La Gay Pride prend sa pleine dimension à son point d’arrivée sur une des plages de Tel Aviv. Des centaines de milliers de jeunes s’y pressent et s’y mélangent, à défaut de se déhancher. Trop chaud pour cela.

Sauf à proximité de la scène, où se produit un groupe gay. ‘Hot’, répète le chanteur jusqu’à plus soif. Chaud et soif justement:  je cours y remédier plus proche de la mer.

Les pieds dans l’eau, l’ambiance est presque celle d’une journée ordinaire à la plage, la foule mise à part. Les plages de Tel Aviv ne sont heureusement pas ainsi bondées d’ordinaire.

Gavé de soleil, je regagne le centre-ville. En chemin, je croise un groupe qui, de loin, paraît participer à la Gay Pride. De plus près, le groupe est simplement gai, dansant au son du mantra Hare Krishna.

Le mantra vise à libérer l’esprit des pesanteurs matérielles de l’existence pour se rapprocher spirituellement de Dieu, me rappelle mon dictionnaire. Il propage des ondes de paix et d’harmonie au-delà des différences socio-économiques, culturelles et raciales, précise-t-il.

Tel Aviv est pionnière au Moyen-Orient dans son ouverture vis-à-vis des communautés homosexuelles. Saura-t-elle démontrer une semblable tolérance envers les populations arabo-musulmanes ?

Bien à Vous,

Signature field 870 pix font 12pts (3)